Ces derniers temps, le gouvernement américain ne cesse de trouver de nouvelles méthodes afin de réduire de manière considérable le nombre d’immigrés.

Les dispositions de lutte contre l’immigration clandestine

Les règles générales de l’ESTAL’objectif est de faire diminuer hautement le nombre d’immigration illégale  jusqu’à sa moitié avec de nouveaux systèmes et dispositifs en vigueur. On peut d’ailleurs se renseigner davantage sur ce sujet sur immigration usa actu. Comme les pays européens essaient de s’accorder sur la mise en application de législations touchant la surveillance de l’immigration ainsi que la lutte contre les immigrations clandestines, il convient de se pencher sur les dispositifs installés à l’égard de ce sujet par les USA.

L’ordre anti-migratoire

Dans les mois qui ont suivi son investiture, le président américain actuel a signé un décret qui vise principalement à limiter les formalités d’entrée sur le territoire américain pour les résidents des pays qui sont attestés peu sûrs tels que l’Iran, la Syrie, la Libye, l’Irak, le Soudan et la Somalie. D’une manière rapide et excessive, le décret présidentiel est agressé en justice. C’est ainsi que débute une longue séance d’échange faite entre le gouvernement et les personnalités judiciaires. Juste après que l’ordre a été signé, des juges ont suspendu les chassions des résidents des pays concernés.

Le mur séparant les USA et le Mexique

Le programme de muraille entre les deux territoires avance. Quelques modèles de murs ont déjà été exposés. Ils sont expérimentés par les agents de police en charge de la sécurité des frontières qui va ensuite les examiner. Au préliminaire de sa procuration, le président avait garanti que le Mexique se chargerait de payer la construction de la frontière. Mais, l’Etat mexicain a radicalement refusé. Et dernièrement,  le dirigent américain a décidé que le mur n’ allait pas s’étaler essentiellement sur toute la limite à cause de divers obstacles naturels auxquels on devra se confronter.