Inventé par le psychiatre et psychanalyste allemand vers la moitié du 20e siècle, la Gestalt thérapie a mis un peu de temps avant de connaître un succès aux États-Unis. D’ailleurs, c’est seulement dans les années 1970 qu’elle s’est implantée en Europe, avant de se propager partout dans le monde.

Une thérapie originale

La Gestalt thérapie constitue l’une des psychothérapies du courant humaniste les plus courantes. Elle fait partie des thérapies appelées « holistiques ». Ce terme vient du grec « holos » qui veut dire « tout ». Ce qui explique la célèbre petite phrase « le tout est supérieur à l’ensemble des parties ». D’où le principe qu’il est impossible d’arriver au mieux-être et à la guérison si vous négligez un seul élément de votre vie, de votre passé, de votre comportement, de votre corps ou encore de votre psychisme. En un mot, la Gestalt thérapie est centré sur la manière dont chaque personne gère le contact avec l’environnement autour de lui, et en particulier, le contact avec les autres. Dans cette optique, il est important que le patient découvre sa propre unité, sa propre structure interne et en même temps avoir une vision d’ensemble de lui-même. Concrètement, la Gesalt utilise la plupart du temps le jeu ainsi que la mise en scène des difficultés. De cette manière, il est plus facile de repérer les coupures de contact dans le but de les améliorer. Cette thérapie se sert donc plus intensément le travail sur la créativité et les émotions.