Expatriation, voyage au Vietnam : passer votre retraite ou y travailler

Comment apprendre le Vietnamien pour vous expatrier au Vietnam

On vous l’a certainement déjà dit, le Vietnam est l’un des pays asiatiques les plus appréciés par les Européens et les Américains. Nombreuses sont les raisons qui peuvent pousser une personne à venir au Vietnam, il peut être question d’un séjour touristique, d’un voyage professionnel ou tout simplement pour trouver l’amour de sa vie.

Peu importent les raisons, il serait toujours préférable d’avoir une bonne connaissance de la langue Vietnamienne pour être à l’aise dans ses démarches. Voici donc quelques façons d’apprendre la langue aisément et efficacement.

Choisir le lieu et la méthode d’apprentissage du Vietnamien

L’apprentissage de la langue vietnamienne est une expérience passionnante. En effet, comme la langue vietnamienne est tonale, cela la rend encore plus vivante pour ceux qui ont l’habitude de parler le Français. Il est donc évident qu’il y a plein d’homophones et que ce sera surtout la différence de ton qui déterminera le sens. Cela implique que pour avoir une parfaite maîtrise de la langue vietnamienne, il faudrait avoir une réelle envie d’apprendre celle-ci. À titre d’exemple le mot « yu » signifie à la fois « parapluie » et « sein », ce sera l’intonation qui fera donc la différence.

Pensez une seconde à quel point ce serait malvenu de demander à une responsable dans un hôtel de vous offrir ses seins parce que vous allez sortir sous la pluie, alors que ce dont vous avez besoin est en réalité un parapluie. Cette anecdote fait partie d’une longue liste de possibilités dans la langue vietnamienne. Voici quatre façons pratiques pour apprendre le vietnamien plus facilement et efficacement.

Pensez à définir une méthode d’apprentissage de la langue vietnamienne

Quelle que soit la langue que vous souhaitez apprendre dans le monde, il convient de débuter par la méthodologie. En effet, la définition de l’approche utilisée est primordiale pour la réussite de l’apprentissage. Nombreuses sont les options qui s’offrent aux personnes intéressées. Il y a les livrets et les guides de conversations, les coffrets CV et DVD. La plupart du temps, il est conseillé de prendre à la fois un support écrit pour lire et un support audio pour s’accoutumer à l’écoute de la langue. En même temps, pensez à vous procurer des supports d’apprentissages adaptés à vos besoins, surtout si vous avez constamment besoin de vous déplacer. De nombreuses solutions sont même en vente sur Internet.

Expatriation, voyage au Vietnam : passer votre retraite ou y travailler

En adoptant une méthode qui vous convient, vous pourrez de manière effective apprendre la langue et en suivant ces conseils, vous pourrez vous immerger dans la langue vietnamienne de manière plus rapide. Pour ceux qui en ont la possibilité, il est aussi possible de regarder des films en vietnamien qui disposent de sous-titres, cela a des impacts plutôt positifs et coupler cette méthode avec des conversations où l’interlocuteur est utilisateur natif de la langue ne peut être que bénéfique.
Des films comme “The Floating Lives” ou “1735 km of Vietnam” que l’on peut trouver gratuitement sur YouTube feraient parfaitement l’affaire en plus des nombreux clips vidéo que l’on peut regarder à souhait.

Apprendre le vietnamien avec l’aide d’un local

Ceux qui souhaitent s’investir à fond dans l’étude de la langue vietnamienne peuvent placer la barre un peu plus haute en cherchant un correspondant vietnamien sur la toile. Il existe de nombreux sites Web qui mettent en relation des personnes de différentes nationalités afin que ceux-ci puissent communiquer et améliorer leur niveau dans un langage. C’est généralement un rapport qui bénéficie aux deux parties et pour lequel on n’a pas besoin de payer. Il a de nombreux vietnamien qui se feront une joie de correspondre avec un étranger pour non seulement apprendre leur langue à ce dernier, mais aussi acquérir des connaissances.
En faisant une requête dans les moteurs de recherche, on peut constater que les choix sont assez nombreux et que l’on peut trouver facilement une personne avec qui on peut discuter aisément. Dans ce genre d’échange de bons procédés, les outils d’échanges synchrones et la messagerie instantanée devienne des outils indispensables au quotidien. Il faut noter qu’en plus de la possibilité d’apprendre la langue avant même d’être Vietnam, le voyageur aura la chance de connaître déjà quelqu’un qui est sur place.

Apprendre dans la rue, une technique qui reste infaillible

Les personnes qui ont la chance de se trouver sur place peuvent profiter de l’occasion pour exploiter les différentes ressources disponibles Vietnam. Parmi celles-ci, la possibilité de se familiariser avec la langue dans la rue. Au sein des espaces publics, des étudiants se font généralement de plaisir de communiquer et de porter assistance aux touristes qui viennent à eux, c’est notamment le cas dans les parcs à Saigon et Hanoi. Quelques discussions par-ci et par-là peuvent déjà faire leur effet en termes d’amélioration de la maîtrise de la langue vietnamienne.

Apprendre le vietnamien pour français expatriés

En effet, cela ne coûte rien d’utiliser cette méthode. Il suffit de prendre un verre en compagnie de la personne avec qui l’on vient de faire connaissance en lui demandant quelques cours de vietnamien rapides. Non seulement, on peut élargir son cercle de connaissances rapidement, mais on découvre de beaux endroits tout en améliorant son vietnamien.

Se préparer en allant à l’université

Quelle que soit la durée du séjour que l’on compte faire au Vietnam, que ce soit temporaire ou définitif, il est fortement conseillé d’être bien préparé et d’apprendre le vietnamien pour trouver un travail ou vous expatrier en tant que retraité. Et dans ce genre de circonstances, que peut-on rêver de mieux que d’aller à l’université pour avoir tous les coups dont on pourrait avoir besoin pour une belle expérience de l’installation au Vietnam. Ainsi, il est possible d’avancer à son propre rythme, chose qui ne pose souvent pas de problème étant donné que l’on dispose de l’avantage d’être entouré par des personnes parlant le vietnamien et où la culture vietnamienne est mise en avant.

À titre d’exemple, comme l’annonce le site du consulat de France vous pouvez suivre une formation de deux mois au sein de l’université des sciences sociales de Saigon apporte des résultats considérables alors qu’il suffit juste de consacrer deux heures quotidiennement, en raison de cinq jours par semaine. Il ne faut généralement que huit semaines pour pouvoir entretenir des brillamment des échanges avec des habitants.
De plus, le fait d’être à l’université avec de nombreux vietnamiens facilite l’immersion dans les habitudes quotidiennes des locaux. Il n’est pas nécessaire en effet de souligner que la communication avec les amis nouvellement acquis peut se révéler d’une très grande aide pour la maîtrise de la langue vietnamienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *