Depuis l’été dernier, le système de paiement cashless est de plus en plus utilisé dans les festivals de musique. Rock en Seine, Main Square, Download, Les Trans Musicales, Calvi on the Rocks, Les Nuits Secrètes… ont déjà adopté ce nouveau moyen de paiement sans contact. Prenant la forme d’un bracelet evenementiel agrémenté d’une petite plaque de plastique, il permet de consommer à l’intérieur du festival : boisson, sandwich, glace, objet dérivé… Accroché autour du poignet, il se conserve pendant toute la durée de l’événement.

bracelet-paiement-cashless

Reçu à l’entrée en échange de son ticket, il permet d’éviter de se balader avec de la monnaie et des billets. Contrairement aux tickets conso rangés rapidement dans la poche, il est impossible de perdre ce petit porte-monnaie électronique ! Plutôt pratique pour les têtes en l’air !

Comment ça marche ?

Pour pouvoir payer avec son bracelet cashless, il suffit d’emporter sa carte bancaire ou d’installer une application sur son smartphone. Dans le premier cas, le festivalier se rend à une borne cashless, donne sa carte bancaire à la personne qui s’en occupe et lui indique le montant qu’il veut ajouter à son bracelet. Grâce à l’aide d’un smartphone intégrant une application sans contact, la personne encaisse le paiement et recharge le bracelet. Dans le second cas, le festivalier installe simplement l’application du festival et enregistre son compte paypal dans la rubrique dédié. Il peut ainsi créditer lui-même son compte quand il le désire.

paiement-cashless-festival

Une fois chargé, il peut consommer librement dans l’enceinte du festival. Pour payer, il lui suffit de tendre son bracelet evenementiel. La petite plaque de plastique contient en fait une puce RFID unique et sans contact. Relié au compte cashless du festivalier, elle est débitée à chaque fois qu’il effectue un paiement. Le montant de l’achat et le solde du compte sont indiqués à chaque transaction. Les erreurs sont impossibles. À la fin de l’événement, l’utilisateur de l’application peur même retrouver en ligne le détail de ses paiements. S’il lui reste de l’argent, il peut aussi se rendre à une borne pour récupérer la somme ou s’il ne veut pas faire la queue, sur le site internet de l’événement.

Pratique, le système cashless est également critiqué par certains festivaliers. Il les inviterait à consommer davantage que d’habitude.